• contact@regionsudcomoe.ci
  • +225 27 21 30 55 97 / 98

Sud-Comoé Invest : Le discours du président Aka Aouélé qui a boosté les souscriptions

C’était lors de la 2ème session ordinaire du Conseil régional à Aboisso, le 29 juillet 2016 à la salle des fêtes de la mairie. Le président Aka Aouélé, a encore crié son indignation de voir les souscriptions piétiner, alors que le Conseil régional ne manque pas de cadres ayant au moins 10 000f pour acheter ne serait ce qu’une seule action.

Tout comme de nombreux cadres, des membres de la société civile, les coopératives et autres organisations de la région.
« C’est notre produit fétiche. Les montants mobilisés vont fonctionner comme un fond avec un intérêt de 10%. Si vous mettez 10 000 f, vous êtes sûr de gagner 10 000f. Même si on n’a rien crée, votre argent logé à Bni-Gestion, rapporte. Je lance un appel pathétique. Aux conseillers, je dirai que ça va se faire avec vous. Si vous y mettez de l’argent, demain, vous ne serai pas perdant. Je vous donne l’exemple de Sud Comoé Caoutchouc (Scc). Ce sont 15 personnes qui y ont mis un peu d’argent. En cette année 2016, c’est 2 milliards de résultat net. Si vous ne vous engagés pas, vous allez le regretter. Même si vous ne pensez pas à vous-même, vous avez des héritiers, mettez de l’argent dedans. Pourquoi autant de résistance ? Ou est le problème ? Qui ne peut pas trouver 10 000f ? Régulièrement, les autres Conseils régionaux, nous envoie des gens pour s’en inspirer. Ces derniers risquent de mettre en œuvre une idée géniale que nous avons conçue. Le Sud-Comoé compte 700 000 habitants. Je vous demande pardon. A l’extérieur, ce label fait la côte de notre Conseil régional. C’est notre outil pour aller au développement. C’est l’union qui fait la force. Ne pensez pas que c’est pour Aka Aouélé. Je ne cherche rien. Aka Aouélé a déjà "mangé", je suis "fatigué" même de "manger". Ne faites pas en sorte que le Sud-Comoé, rate sa chance d’être l’une des premières régions industrialisées de la Côte d’Ivoire. Je vous assure que l’industrialisation passe par là. Les autres ont déjà saisie notre idée, ils font aller la matérialiser.

L’expert comptable rassure

Expert comptable de formation, M N’tchobo Robert, est le Conseiller régional, chargé de piloter la mise en place de Sud-Comoé Invest. Il a rappelé que « le défenseur infatigable du projet est le président Aka Aouélé et à juste titre parce que l’industrialisation de notre région passe par Sud-Comoé Invest ». Il faut, a-t-il poursuivi, « l’ovationner. Parce qu’il a compris ». M N’tchobo a expliqué les enjeux de SCI. « Notre fonds d’investissement poursuivi un objectif principal : l’industrialisation. Les conséquences attendues sont énormes. Entre autres, la création d’emplois pour des milliers de jeunes ». Il a annoncé que les fonds qui sont en train d’être récoltés sont destinés à une société déjà mis en place pour un capital attendu de 10 000 000 Fcfa. Mais a-t-il précisé, « nous voulons atteindre 1 000 000 000 FCFA. C’est donc un capital variable, c’est à dire que chaque souscripteur peut verser à tout moment ce qu’il peut. Pour le moment, le Fonds marche très bien ». Enfin, il a annoncé qu’une structure va se charger de la collecte des fonds avec des commerciaux et même par un système de transfert d’argent via les réseaux de la téléphonie mobile. Des conseillers régionaux et des participants ont fait des contributions quant aux stratégies de mobilisation des fonds. Plusieurs personnes dans la salle ont payé des actions dont un jeune cadre d’Aboisso qui séance tenante à versé la somme de 300 000 Fcfa. Non sans avoir rendu hommage au président Aka Aouélé, dont la vision pour lui est en total faveur de la jeunesse.

Amalaman Kouao