• contact@regionsudcomoe.ci
  • +225 27 21 30 55 97 / 98

Distingué meilleur élu local 2017 Dr Aka Aouélé, « le travailleur infatigable, le magicien du développement local », célébré par ses parents du Sud Comoé

La région du Sud-Comoé a célébré, hier, dans la ferveur, l’un de ses dignes fils. Il s’agit du président du Conseil régional du Sud-Comoé, député d’Aboisso sous-préfecture, Maféré, Kouakro, Dr Aka Aouelé, célébré pour 2 distinctions obtenues au cours de l’année 2017.

 

Il a été distingué meilleur élu local par le président de la République, au titre du Prix national d’excellence, le 04 août 2017 et a obtenu le Prix des leaders 2017 du meilleur promoteur du développement régional décerné par Novafric, à Casablanca, le 03 novembre 2017. Cette cérémonie d’hommage qui s’est tenue, à Grand-Bassam, était placée sous le parrainage du ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité, représenté par le Dg de la Décentralisation et du développement local et sous la présidence du ministre d’Etat auprès du président de la République chargé du Dialogue politique et des relations avec les Institutions, Me Ahoussou Kouadio Jeannot. Les populations sont venues massivement des 4 départements de la région, à savoir, Aboisso, Grand-Bassam, Adiaké et Tiapoum pour démontrer l’unanimité autour de ce grand-bâtisseur qui a fait de sa région la vitrine de la Côte d’Ivoire. La mobilisation était également totale au niveau des autorités politiques et administratives, des élus et cadres, la royauté Akan et des communautés religieuses. Des conseillers régionaux d’autres régions telles que Moronou sont venus soutenir leur collègue Aka Aouelé. Hommes, femmes, jeunes de la région du Sud-Comoé, à travers cette mobilisation, ont démontré qu’ils portent Aka Aouélé en cœur et ont cru en sa politique de développement. Les allocutions qui ont été entendues sont des témoignages sur la vie de l’homme et de ses actions. Il a fallu plus d’une vingtaine de minutes pour dresser son Cv qui n’était pourtant pas exhaustif. Sa distinction en qualité de meilleur élu local trouve ses raisons dans le discours du représentant du ministre de l’intérieur et de la sécurité, le préfet Dago Djahi Lazare, Dg de la Décentralisation et du développement local. Qui a vivement félicité le lauréat et son équipe. « Face à ses résultats, l’on n’est plus en droit de s’interroger sur les raisons de la désignation du Dr Aka Aouellé Eugène.

En plus des nombreuses réalisations, il a été, pour mon département ministériel, un modèle de collaboration. Non seulement, il sert, avec loyauté, et abnégation la collectivité territoriale régionale du Sud Comoé mais il est devenu pour nous, en tant qu’autorité de tutelle des Collectivités décentralisées, un exemple qui nous a toujours donné satisfaction, notamment par sa disponibilité, son respect des textes, la bonne tenue de ses documents et sa sagesse dans la gestion des affaires locales. Sur sa disponibilité, je voudrais indiquer que Dr Aka Aouelé a toujours répondu présent à chacune des réunions auxquelles il est convié. » a-t-il salué. Il ne s’arrête pas là, soulignant la grande humilité de l’homme et de son respect pour la hiérarchie ainsi que sa transparence dans la gestion des affaires publiques. « Respectueux des textes régissant les entités décentralisées, il s’est toujours efforcé à se conformer aux calendriers de programmation et de budgétisation des Collectivités territoriales. Ainsi, les programmes triennaux et budgets du Sud Comoé sont élaborés, adoptés et approuvés dans les délais. Par ailleurs, les documents budgétaires du Conseil régional sont excellemment bien tenus et parviennent à temps à nos services. En plus, la grande humilité du Dr Aka Aouellé n’a certainement pas laissé le jury indifférent. En effet, toujours prêt à communiquer son légendaire sourire, il très respectueux de l’autorité, de la hiérarchie et des règles administratives. Il s’est régulièrement conformé aux instructions de la tutelle. En définitive, Dr Aka Aouellé est un modèle de développement. Je vous invite donc à suivre son modèle de travail, de bonne collaboration, d’humilité et de don de soi » a-t-il exhorté. Pour Simplice Konan, directeur de cabinet de Jeannot Ahoussou, Aka Aouélé est « un magicien du Développement local, un travailleur infatigable qui a su mettre ses talents personnels au service de sa région et souhaite qu’il soit le gestionnaire local à promouvoir et que les autres puissent s’en inspirer. » Le message du maire de Grand-Bassam, Georges Philippe Ezalé, a été livré par Ouégnin Guy Daniel, adjoint, qui a également exprimé son admiration pour Aka Aouélé, lui qui connaît toutes les localités de la région, « des chefs-lieux de département aux campements, en passant par les sous-préfectures et des villages. Il ne fait pas une semaine sans inauguration d’écoles, de centres de santé, d’ouvrages d’eau potable, etc. » La présidente du Comité d’organisation, Mme Yvone Kouadio, la directrice de l’Hôpital général de Grand-Bassam (meilleur cadre supérieur de la santé en 2017), Diané Hassan, président régional du Conseil national de la jeunesse, ont tour à tour rendu hommage au président du Conseil régional pour ses nombreuses actions dans tous les secteurs sociaux économiques. Dr Aka Aouélé a tenu à exprimer sa reconnaissance aux organisateurs de la cérémonie d’hommage et a dédié ses prix aux populations de sa région. « Je lis dans cette cérémonie le vœux de la Société civile et de toute la région du Sud Comoé d’attendre plus de nous pour ce combat de développement, un combat permanent de longue haleine que ne peuvent mener que ceux qui en font un sacerdoce. C’est cet idéal que partage votre conseil régional. Chers parents, les différents lauriers glanés ça et là, au cours de l’année 2017 et tant d’autres lauriers sont à mettre à l’actif de toutes les populations du Sud Comoé. Le Conseil régional voudrait dédié ces prix à vous tous » a-t-il dit, non sans promettre d’etre toujours à la hauteur des attentes de ses populations. Il est bon de noter que Dr Aka Aouélé, ex-ministre de la Santé et de la lutte contre le sida, est le seul président de conseil général qui été élu président de Conseil région.

JB K