• contact@regionsudcomoe.ci
  • +225 21 30 55 97 / 98

PRESENTATION DU DEPARTEMENT DE GRAND-BASSAM

Organisation administrative

Grand-Bassam est une ville historique et une ancienne capitale de la Côte d'Ivoire (1893-1900). Fondée au milieu du XIXe siècle par l'amiral Mequet, la ville de Grand-Bassam est, de 1893 à 1899, le principal centre administratif français. En 1899, le centre est transféré à Bingerville, à la suite d'une épidémie de fièvre jaune. En 1965, la réorganisation du territoire donne naissance à la sous-préfecture de Grand-Bassam qui sera érigée en Départment le 15 janvier 1997 par le décret n°97-15 du 15 janvier 1997. Le Département de Grand-Bassam, chef-lieu de Département, fut érigé en Sous-préfecture le 04 août 1965 par la loi n°65-259 du 04 août 1965. Mise en veilleuse en 1981 au profit de la commune et réouverte en 1990, Bonoua, a été érigée en Sous-préfecture le 02 avril 1965 par le décret n°65-118 du 02 avril 1965. La sous-préfecture de Bongo a été créée le 06 août 2005 par le décret n°2005-314 du 06 août 2005 portant scission de la sous-préfecture de Bonoua.

Sous-préfectures

Grand-Bassam comprend trois (03) sous-préfectures, et deux (02) communes.

DEPUTES

COULIBALY Sériba
Député de Grand-Bassam

JOHNWAN TEKE Norbert

Député de Bonoua

Commune

Erigée en commune mixte par un arrêté du 31 décembre 1914, Grand-Bassam est la première commune de Côte d'Ivoire. La nouvelle entité administrative est née de la scission de l'ancien cercle du même nom. En octobre 1955, Grand-Bassam devient une commune de plein exercice avec un Conseil municipal, et un maire élu. Bonoua, chef-lieu de sous-préfecture, est érigé en commune le 09 janvier 1978 par la loi n° 78-07 du 09 janvier 1978 portant création des communes de plein exercice.

PRESENTATION GEOGRAPHIQUE
Situation Géographique

Le Département de Grand-Bassam a une superficie 1390 km2. Il est limité : à l’Ouest, par le District d’Abidjan (Commune de Port-Bouët); au Nord, par le Département d’Alépé et le District d’Abidjan (Sous-préfecture de Bingerville) ; à l'Est, par le Département d’Aboisso ; au Sud, par l’Océan Atlantique. Son chef-lieu est situé à 75 km d’Aboisso (chef-lieu de région).

Relief

Le relief du Département est relativement plat avec des altitudes variant entre 0 et 150 m. On note la présence d’un cordon littoral.

Climat

Il se caractérise par un régime de pluviométrie à 04 saisons : une grande saison sèche (Décembre-Mars), une grande saison de pluies (Mars-mi-Juillet), une petite saison sèche (mi-Juillet- mi-Septembre), une petite saison de pluies (Mi-Septembre-Novembre). La pluviométrie moyenne est de 1 376 mm. La Température moyenne est de 29°C.

Le réseau hydrographique est diversifié. On note : 

  • plusieurs lagunes : la lagune Ebrié, la lagune Ouladine , la lagune Kodjoboué, la lagune Ono, la lagune Hébé ; 
  • un fleuve (la Comoé) ; 
  • quatre rivières (M’ploui, Akroaba, Soumalè, Ouamou) ; 
  • un canal (Canal de Grand-Bassam) ; 
  • un lac (lac de Gbamélé).

Le Département dispose également d’une façade maritime sur l’Océan Atlantique.

Démographie La population du Département est de 179.063 habitants (RGPH 2014), avec une proportion d’environ 88.921 hommes contre 90.142 femmes.

ACTIVITES ECONOMIQUES

Agriculture

Les populations du Département de Grand-Bassam tirent l'essentiel de leurs ressources de l'agriculture qui s'exerce sous deux formes: les cultures de rentes ou pérennes et les cultures vivrières. Les cultures de rentes ou pérennes sont dominées par le palmier à huile, le cocotier, l’hévéa, l’ananas, le café et le cacao. La production du cacao est estimée à 90.000 tonnes ; l’hévéa à 17041,37 tonnes ; le palmier à huile à 56170,15 tonnes. Les cultures vivrières sont dominées par la banane plantain, le manioc, le maïs, le tarot, le gombo, l’igname, la tomate, l’aubergine et la patate. La production est de 338 036 tonnes.

Pêche et Elevage

La pêche se pratique aussi bien en mer qu’en lagune. L’élevage porte sur les porcins, les bovins, la volaille, les caprins et les ovins.

Commerce

 

Les activités commerciales sont réduites au petit commerce en plus des deux marchés communaux.

Transport

Le flux important des usagers des véhicules de transport en commun (commerçants, travailleurs, élèves, étudiants et touristes) entre Abidjan et Grand-Bassam, rend le secteur important dans les activités économiques.

Tourisme et Environnement

Le tourisme est une activité économique importante du département avec la présence des plans d’eau, du littoral, avec l’inscription de la ville historique de Grand-Bassam au patrimoine mondial de l’UNESCO le 29 juin 2012, qui font du département une zone touristique par excellence. En outre, le département dispose de vestiges, tels que le parc M’ploussoué, le popo carnaval de Bonoua, l’Abissa de Grand-Bassam, les cours royales, etc.

L’environnement du département connaît des menaces matérialisées par : 

  • l’érosion côtière ; 
  • les risques de pollution liées aux activités de recherche et d’exploitation de pétrole et de gaz ; 
  • l’urbanisation ; 
  • le dragage et l’exploitation non maîtrisée du sable.

Elus du Département

Député de Grand-Bassam : COULIBALY Sériba

Député Maire de Bonoua : JOHNWAN TEKE Norbert

Maire de Grand-Bassam : EZALEY Georges Philippe